Quentin Demoulière

Mon blog personnel

Pourquoi ai-je décidé d'utiliser le navigateur web Brave ?

Rédigé par Quentin Demouliere - - 4 commentaires

J'ai toujours été un utilisateur assidu de Mozilla Firefox depuis de nombreuses années et ce malgré leurs choix plus que contestable sur divers sujets dont l'acceptation des DRM. Je continuais à l'utiliser car c'était l'un des seuls navigateurs web open-source (je mets volontairement de coté iceweasel, et les forks GNU) qui proposait une batterie d'extensions intéressante et indispensable.

Bien sûr la critique est souvent facile et je ne veux pas oublier non plus ce que Mozilla a apporté au web et à la communauté open-source. Cependant si l'on souhaitait avoir un navigateur un peu renforcé concernant le respect de la vie privée et de la sécurité, des reparamètrages et l'ajout d'extensions étaient nécessaires :

  1. Reparamètrage du about:config 
  2. Ublock Origin
  3. HTTPS EveryWhere et Certificate Patrol
  4. Disconnect ou Privacy Badger ou Ghostery (extension propriètaire qui recueille des informations)
  5. User Agent Switcher
  6. No Script (extension qui peut être bloquante et longue à configurer)

Pour ceux qui veulent avoir plus de détails concernant ces paramètrages et installations voici quelques liens qui pourront satisfaire votre curiosité :

Bref, l'ensemble de ces opérations n'étaient pas forcément triviales. 

J'ai entendu parler de Brave depuis l'année dernière mais c'est l'annonce du partenariat entre Brave et Qwant qui m'a amené à sauter le pas et à installer le navigateur sur mon système Devuan Testing ainsi que sur mon Mac.

Brave est un projet fondé par Brendan Eich co-fondateur de la Mozilla Foundation et créateur de JavaScript. L'idée de ce navigateur est simple : proposer un navigateur open-source basé sur Chromium pré-configuré pour bloquer les publicités, les trackers, les cookies tiers ainsi que les empreintes que vous pouvez laisser sur le Web.

Pour ma part, je n'ai jamais utilisé Google Chrome et Chromium malgré leurs nombreuses qualités en terme de confort d'utilisation et de rapidité pour des questions éthiques (déjà que Google récupère trop d'informations nous concernant parce que nous les lui donnons sans broncher) . Un récent article de blog de Matthew Green, expert en cryptographie, n'a fait que confirmer mon choix.

Brave propose également une idée intéressante sur le papier, c'est de pouvoir choisir en tant qu'Internaute, de rémunérer directement les créateurs de contenus en passant par une crypto-monnaie appelée BAT. Ne me demandez pas de détails techniques sur les crypto-monnaies car je suis plutôt ignorant dans ce domaine. En tout cas, l'idée de pouvoir choisir qui l'on souhaite rémunérer à l'aide d'une crypto-monnaie sans passer par les modèles publicitaires classiques me semble vraiment intéressant. Je n'ai, pour l'instant, pas testé cette fonctionnalité proposée par Brave.

Une polémique est aussi apparue car il est possible de paramétrer ce navigateur pour autoriser certaines publicités acceptables, anonymes définies par l'éditeur. Cela permettrait de définir un nouveau modèle de financement qui ne plait pas du tout à la presse américaine. Pour moi cette polémique n'a absolument pas lieu d'être car le choix final est laissé à l'utilisateur. Ainsi, elle n'est absolument pas imposée sur le navigateur contrairement à la désinformation que j'ai pu constater ici ou là.

Le "bouclier" de Brave permet également de bloquer tous les scripts et tous les cookies si vous le souhaitez afin de renforcer encore votre navigation au détriment de l'accessibilité. L'idée d'avoir un centre de contrôle général pour paramétrer l'ensemble des éléments de sécurité me semble être une excellente idée. Plus besoins de passer du temps dans la configuration de chaque extension comme c'était le cas avec Firefox.

De plus, Brave intègre HTTPS Everywhere, l'extension de l'EFF ainsi que des plugins de gestionnaires de mot de passe en ligne comme BitWarden, 1Password ou LastPass. Pour le reste, il utilise à ce jour le magasin d'extensions de Chrome.

Ce navigateur web, encore en version bêta, me semble plutôt prometteur.

  1. Il est open-source (ce qui permet de pouvoir vérifier comment fonctionne le logiciel ce qui est fondamental lorsque l'on parle de respect de la vie privée) contrairement à ses concurrents comme Vivaldi ou Yandex.
  2. Il propose une configuration simple, centralisée et efficace pour bloquer les publicités, les trackers, les cookies et les scripts.
  3. Comme il fonctionne sur les smartphones, il propose un blocage efficace des publicités de manière native sur ce type d'équipement.
  4. Il propose un nouveau modèle de rémunération pour les créations et les productions sur le Web qui ne passera plus par l'utilisation et la pollution de la publicité et des régies publicitaires classiques.

Je suis plutôt satisfait par l'utilisation de Brave au quotidien et je vais suivre de près son évolution jusqu'à sa version stable. C'est un projet qui cherche à faire avancer un certain nombre de points dont la question du respect de la vie privée et des données personnelles sur le Web. En cela c'est une bonne chose.

Vous avez des éléments complémentaires, des bémols ou des critiques à apporter ? N'hésitez pas à laisser un commentaire en dessous de cet article.

Debian and Unix Addict

4 commentaires

#1 Souly a dit :

Bonjour,
suite à la lecture de votre article vous m'avez convaincu de tester ce navigateur.
J'avais également vu pas mal d'information circuler à son sujet.

Je pense tout de même garder Firefox pour des raisons de confort.

Concernant les publicités "acceptable", je trouve normal de rémunéré des sites "legit" lorsqu'ils ont une politique de pub pas trop envahissante et démesurée.

Cordialement !

#2 Quentin Demouliere a dit :

Bonsoir,
Oui j'ai conservé Firefox également car il ne faut pas oublier que Brave est pour l'instant en version bêta. Ce que je trouve intéressant avec l'idée des publicités acceptables c'est que cela redéfinit le système de rémunération classique du web lié à des régies envahissantes et peu scrupuleuses.
Pour ma part, j'ai décidé pour l'instant de bloquer toutes les publicités mais peut-être que je testerai le modèle de pubs acceptables proposé par Brave.
Librement,

#3 Frederic Bezies a dit :

Les publicités acceptables sont comme les prostituées vierges : cela n'existe pas.

La publicité, c'est pour te vendre un truc, pas pour faire joli.

#4 Quentin Demouliere a dit :

"Les publicités acceptables sont comme les prostituées vierges : cela n'existe pas."

Tu as raison mais l'essentiel n'est pas là. Il est pour moi dans la possibilité de proposer des nouveaux systèmes de financement alternatifs et un peu plus respectueux (par le biais de ces publicités avec anonymat et de la crypto-monnaie BAT). Pourquoi crois-tu que tous les grands médias américains ont joué leurs vierges effarouchées et mise en demeure Brave lorsqu'ils ont proposé ce mode de fonctionnement ?
CQFD :D

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot ppzmiv ? :